Cessions de parts de société : Bercy revoit sa copie  Abonné

Publié le 22/11/2012

FISCAL JURIDIQUE SOCIAL

APRÈS AVOIR envisagé de soumettre l’ensemble des plus-values de cessions de valeurs mobilières à l’impôt sur le revenu et non plus au prélèvement libératoire de 19 % (hors prélèvements sociaux), le gouvernement est venu devant l’Assemblée nationale avec un amendement prévoyant le maintien de la taxation à 19 %, sous certaines conditions. Cet article a été adopté par les députés à l’Assemblée nationale et devait l’être également par les sénateurs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte