Les adjoints au quotidien

Aider un adjoint à s’installer  Abonné

Publié le 22/06/2015
La population des titulaires étant vieillissante, l’installation des adjoints en officine est l’un des enjeux de la profession. Mais ces jeunes pharmaciens sont souvent confrontés à des officines trop chères ou peu rentables, à un manque d’apport personnel ou de financement, ou à des exigences bancaires toujours plus fortes. Acheter, seul, la totalité d’une pharmacie devient très difficile, et l’association avec un autre pharmacien est nécessaire. Dans ce contexte, les titulaires peuvent avoir un rôle déterminant. Explications.

UN PHARMACIEN adjoint qui souhaite s’installer comme titulaire est confronté à deux problématiques majeures. En premier lieu, le contexte économique difficile de la profession, qui refroidit les ardeurs de nombreux jeunes diplômés, préférant la sécurité du salariat. Les dernières statistiques de l’Ordre des pharmaciens montrent d’ailleurs qu’un adjoint saute le pas de l’installation dans ses dix premières années d’exercice professionnel. Passé ce délai, le choix de la titularisation est plus rare. « Pourtant, il y a encore des avantages à s’installer.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte