À la Une

Vente en ligne : le spectre d'Amazon  Abonné

Par
Pascal MARIE -
Mélanie Maziere -
Publié le 20/02/2020
Un tremblement de terre secoue le monde de l'officine. Le gouvernement souhaite assouplir les règles de la vente en ligne de médicaments sans ordonnance, ouvrant la porte, selon certains, à Amazon. Si Agnès Buzyn a voulu rassurer les représentants de la profession, ces derniers ne semblent prêts à aucun compromis.

C'est une annonce qui a pris de court l'ensemble de la profession. Dans le cadre du projet de loi d'accélération et de simplification de l'action publique (ASAP), le gouvernement souhaite assouplir les règles de la vente en ligne de médicaments sans ordonnance. Comment ? En remplaçant l'obligation pour les pharmaciens d'obtenir une autorisation de l'agence régionale de santé (ARS) pour ouvrir un site de vente en ligne, par une simple déclaration d'ouverture.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte