A la Une

Vente en ligne : Édouard Philippe s'en mêle  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 11/03/2019
En annonçant qu'il souhaite lever certaines contraintes pesant sur la vente en ligne de médicaments, le Premier ministre suscite des réactions mitigées, tant du côté des syndicats de pharmaciens que parmi les acteurs de la pharmacie en ligne.
Edouard Philippe

Edouard Philippe
Crédit photo : S. Toubon

Quel point commun y a-t-il entre la vente en ligne de médicaments, le permis de conduire, les syndics et les pièces détachées automobiles ? Pour le gouvernement, ces secteurs d’activité doivent être libéralisés pour redonner du pouvoir d’achat aux Français.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte