Alors que plusieurs initiatives s’engouffrent dans le vide juridique

Vente en ligne de médicaments : la FSPF réclame l’interdiction  Abonné

Publié le 03/12/2012
Suite à la polémique provoquée par la vente de médicaments sur Internet par un pharmacien de Caen, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) monte à son tour au créneau. Elle affiche son hostilité vis-à-vis de ce type de pratique et réclame à la ministre de la Santé une interdiction de la vente de médicaments par correspondance.

DEPUIS le 14 novembre, un pharmacien de Caen, Philippe Lailler, a relancé le débat sur la vente en ligne de médicaments. Sur son site Internet, il propose en effet de commander jusqu’à cinq boîtes de spécialités de prescription médicale facultative (PMF) et de réserver des médicaments de prescription obligatoire. Pour retirer ces derniers, une ordonnance doit être présentée à la pharmacie. En revanche, les médicaments de PMF peuvent être directement envoyés aux patients par la Poste. Cette initiative a provoqué un vif émoi au sein de la profession (voir « le Quotidien » du 22 novembre).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte