Un site industriel dédié à la lutte contre les faux médicaments  Abonné

Publié le 03/12/2015

À Tours, dans l’un de ses vingt-six sites industriels implantés en France, Sanofi a installé son laboratoire central d’analyses des contrefaçons (LCAC). Un centre stratégique pour le groupe qui, depuis 2008, entend ainsi contribuer au démantèlement des réseaux de contrefacteurs et à la destruction des faux médicaments. Comment ? « Grâce à une équipe dédiée d’experts et à des technologies de pointe », explique le vice-président en charge de la coordination de la lutte contre la contrefaçon chez Sanofi, Geoffroy Bessaud.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte