Vente sur Internet

Un modèle inadapté à la France, selon Celesio  Abonné

Publié le 28/06/2010

LE PRÉSIDENT du directoire de Celesio, qui détient l’OCP, Fritz Oesterle, déclare dans un entretien avec le journal « les Échos » qu’il ne croit pas à la vente de médicaments sur Internet en France. Tandis que le groupe est fortement engagé en Allemagne dans le commerce en ligne via ses pharmacies virtuelles Doc Morris, le patron de Celesio affirme que, dans l’Hexagone, cela ne représente pas « un modèle attractif à nos yeux ». « Alors que le prix des produits grand public est faible, il faudrait un volume énorme pour récupérer les coûts de transports », argumente-t-il.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte