Psychiatrie

Un logiciel renifleur de suicide  Abonné

Par
Publié le 01/12/2016

Combien de passages à l'acte pourront être évités grâce à cette machine ? Il est encore impossible de le dire. Mais la recherche avance. Des chercheurs de l'université de Cincinnati ont déjà testé avec succès un algorithme conçu pour analyser la voix d'une cohorte de patients afin de repérer les tendances suicidaires. Au-delà des mots utilisés, ce sont l'intonation, le débit, les inflexions ou certaines modulations parfois non perceptibles par l'oreille humaine qui guident les psychiatres. La longueur même des silences peut être évocatrice.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte