Équiper l'officine

Simplifier la réalisation des bilans partagés de médication grâce au recours au digital  Abonné

Par
Hakim Remili -
Publié le 18/04/2019
Préparer et mener des bilans partagés de médication, les transmettre ensuite, nécessite de bien maîtriser la trame imposée par la CNAM. Les solutions digitales sont, sur le papier, idéales pour aider les pharmaciens dans cette nouvelle mission destinée à accompagner les personnes âgées polymédiquées. Mais pour l’instant, l’offre n’est pas encore assez mûre, car il n’est pas si facile de simplifier au mieux une matière assez complexe, beaucoup plus que ne le sont les entretiens pharmaceutiques.
tableau

tableau
Crédit photo : Caroline Victor-Ullern

bpm

bpm
Crédit photo : BURGER/PHANIE

Quoi de mieux que le digital pour mener un bilan partagé de médication ? Cette nouvelle mission qui a été confiée aux pharmaciens depuis mars 2018 avec l’entrée en vigueur de l’avenant 12 de la convention pharmaceutique représente en effet un enjeu important puisqu’il s’agit de veiller au meilleur usage des traitements des personnes polymédiquées. C’est presque une évidence : le digital facilite l’exercice très encadré, quelque peu contraignant même, du bilan partagé de médication (BPM), plus encore que ne le sont les entretiens pharmaceutiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte