Vente sur Internet

Plaintes en série  Abonné

Publié le 31/01/2013

EN PROPOSANT d’acheter des médicaments directement sur le site Internet de son officine, le titulaire de Caen, Philippe Lailler, avait déclenché une vive polémique (« le Quotidien » du 22 novembre 2012). C’était avant que l’ordonnance et le décret autorisant la vente en ligne de spécialités de médication officinale paraissent au « Journal officiel ». Et de nombreux confrères, certainement agacés de voir le titulaire caennais commenter son initiative dans les médias, avaient décidé de saisir le Conseil régional de l’Ordre de Basse-Normandie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte