Humeur

Moi, robot  Abonné

Par
Publié le 15/11/2018

Les amis, je suis consterné. La Chine a mis au point deux robots pour présenter ses journaux télévisés, l'un en chinois, l'autre en anglais. C'est un coup dur pour la profession de journaliste (celle qui me nourrit) et pour la liberté d'expression. Mais le pire à mes yeux, c'est que les Chinois ont soulevé un lièvre qui m'oblige à vous faire un terrible aveu : l'auteur de ce billet hebdomadaire n'est autre qu'un robot qui sévit depuis plusieurs années, « le Quotidien du Pharmacien » n'étant jamais à court d'un progrès technologique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte