Évolution de la distribution pharmaceutique

Médicaments sur Internet : l’expérience allemande  Abonné

Publié le 17/05/2010
Alors qu’une réflexion est lancée en France sur le sujet, les regards se tournent vers l’Allemagne, qui autorise, depuis 2004, les ventes de médicaments par correspondance (aussi bien OTC que de prescription), principalement sur Internet, mais aussi par catalogue ou par téléphone. Le chiffre d’affaires réalisé a véritablement décollé depuis deux ans, et représente aujourd’hui environ 10 % des ventes des OTC, dans un marché global qui reste, lui, fortement déprimé.

Crédit photo : S TOUBON

Le conseil reste une valeur essentielle pour les pharmacies traditionnelles

Le conseil reste une valeur essentielle pour les pharmacies traditionnelles
Crédit photo : abda

SI LA RÉPUTATION des grandes pharmacies virtuelles, à l’image de DocMorris (voir encadré) a largement dépassé les frontières allemandes, il faut savoir que les ventes par correspondance en Allemagne sont loin d’être l’apanage de ces seules enseignes : près de 2 200 pharmacies, soit environ une officine sur dix, proposent des ventes par correspondance, mais seulement une quarantaine d’entre elles réalisent un chiffre d’affaires significatif - au moins 1 000 envois par jour - avec cette activité, qui reste dominée par les grandes enseignes virtuelles, souvent installées aux Pays-Bas pour des

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte