Pharmacies en ligne

L’Italie joue les gendarmes  Abonné

Par
Ariel F. Dumont -
Publié le 11/09/2017
Face à la contrefaçon, très présente sur la Toile, et à la multiplication des officines illégales, l’Italie, qui a finalement transcrit la directive européenne en 2015, a décidé de jouer les gendarmes.
visuel

visuel
Crédit photo : phanie

En juillet 2015, l’Italie a finalement levé le flou juridique sur les pharmacies virtuelles en décidant de respecter la directive européenne 2011/62 sur la vente de médicaments en ligne. Depuis, comme en France, les officines en lignes doivent être adossées à des pharmacies servant de garantie. « Il faut être propriétaire d’une officine pour ouvrir une pharmacie en ligne.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte