Vente en ligne

L’exercice en entrepôt autorisé  Abonné

Publié le 23/04/2015

LA VENTE de médicaments sur Internet est possible depuis un entrepôt, même éloigné de plusieurs kilomètres de l’officine physique. C’est ce qu’a conclu le tribunal administratif de Caen en annulant la mise en demeure de l’agence régionale de santé (ARS) à l’encontre de Philippe Lailler, pharmacien caennais, pionnier de la vente en ligne. Elle lui reprochait d’utiliser un entrepôt éloigné de 3,6 km de son officine, alors que l’article R5125-9 du Code de la Santé publique oblige les locaux de l’officine à former « un ensemble d’un seul tenant ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte