Concurrence exacerbée sur l’OTC

Les ventes par correspondance explosent en Autriche  Abonné

Publié le 10/12/2012
Après avoir été longtemps épargnés par la concurrence des pharmacies virtuelles, les pharmaciens autrichiens les voient maintenant déferler sur le marché des OTC, mais ils n’ont aucun moyen de réagir contre ces officines, qui sont toutes basées dans des pays voisins.

LES VENTES de médicaments par correspondance sont formellement interdites en Autriche, ce qui empêche donc tout pharmacien de se livrer à cette activité dans le pays. En revanche, le droit européen dispose qu’il n’est pas interdit à une pharmacie d’un pays membre de vendre des OTC dans un autre pays. Seule condition : les OTC vendus depuis l’étranger doivent être autorisés dans le pays où ils sont achetés. Les ventes de prescriptions restent, elles, interdites. Plusieurs pharmacies virtuelles allemandes ont donc tenté leur chance en Autriche, avec des OTC disponibles là-bas.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte