e-prescription

Les limites de l’ordonnance électronique  Abonné

Par
Fabienne Rigal -
Publié le 14/09/2015
Selon l’Assurance-maladie, l’ordonnance dématérialisée n’aurait que des avantages. Les syndicats de pharmaciens ne sont pas vraiment d’accord.

C’est un peu l’Arlésienne, mais elle revient régulièrement sur le tapis : la e-prescription, ou ordonnance dématérialisée. Elle devrait régler les problèmes d’ordonnances indéchiffrables, de fraudes, de perte d’ordonnances, permettre des économies de papier, faciliter et sécuriser la communication entre pharmaciens et médecins, grâce à une messagerie sécurisée. Mais le projet est en préparation depuis plusieurs années et ne semble pas sur le point d’aboutir. Sans doute parce que certains acteurs sont vent debout contre son expérimentation, dans les conditions actuellement prévues.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte