Achats en direct

Les courtiers en médicament arrivent en France  Abonné

Publié le 28/02/2013
L’ordonnance visant à lutter contre la contrefaçon, parue en décembre dernier, contient une disposition jusque-là passée presque inaperçue. Le texte encadre en effet l’activité de courtage de médicaments et crée le statut de courtier pour les produits pharmaceutiques. Une nouvelle donne qui inquiète et qui pourrait avoir un impact sur l’ensemble de la chaîne de distribution des médicaments.

ON CONNAISSAIT déjà les courtiers en crédit immobilier, en assurance ou en bourse. Puis, récemment, les courtiers en viande, directement pointés du doigt dans le scandale des lasagnes à base de cheval. Désormais, il faudra aussi s’habituer aux courtiers en médicament. En effet, l’ordonnance du 19 décembre 2012 (et le décret du 31 décembre) visant à lutter contre la contrefaçon de médicaments n’encadre pas seulement la vente sur Internet, mais aussi l’activité de courtage. De quoi s’agit-il ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte