Humeur

Le plaisir de voyager  Abonné

Par
Publié le 13/04/2017

La compagnie United Airlines a expulsé manu militari un passager victime du surbooking, méthode commerciale à haut risque qui consiste à vendre plus de billets que de places et qui aboutit à ce genre de crise. Si j'ai bien compris, le surbooking n'a pas empêché le passager de monter dans l'avion, d'y trouver sa place et de s'y asseoir. Au cynisme de la compagnie aérienne s'ajoute donc l'incompétence de ses employés, incapables de signifier au client son statut avant qu'il ne monte à bord.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte