Ouverture du capital, droit à la communication et création de services

Le nouveau credo de l’UDGPO  Abonné

Publié le 03/12/2015
L’Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO) sort de sa réserve pour défendre à la fois le statut du pharmacien et sa vision de la pharmacie à l’horizon 2020.

Longtemps absente de la scène, l’Union des groupements des pharmaciens d’officine (UDGPO) fait un retour en force avec deux propositions phares : l’ouverture du capital et l’introduction de nouveaux services. « L’ouverture du capital est réclamée par toute la profession, pas seulement par les pharmaciens qui partent à la retraite mais aussi par 80 % de nos adhérents qui y sont favorables », affirme Laurent Filoche, président de l’UDGPO et du groupement Pharmacorp.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte