Libéralisation des ventes sur Internet mais mise en garde sur les contrefaçons

Le dilemme autrichien  Abonné

Publié le 11/06/2015
L’Autriche, qui faisait partie des derniers pays européens à interdire les ventes de médicaments OTC par correspondance, y compris par Internet, va les autoriser officiellement à compter du 25 juin. Cette mesure est loin de ravir les pharmaciens… qui lancent au même moment une grande campagne contre les faux médicaments achetés sur la Toile.

LE PAYS a été forcé, fin 2012, d’autoriser les ventes d’OTC par Internet afin de se mettre en conformité, comme cela avait aussi été le cas en France, avec une directive européenne. Les ventes de prescriptions resteront formellement interdites. Toutefois, plusieurs pharmacies virtuelles basées dans les pays voisins de l’Autriche, et plus particulièrement en République tchèque et en Suisse, y proposent déjà légalement des OTC en ligne depuis 2012, en conformité avec l’arrêt européen dit DocMorris sur les ventes transfrontalières.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte