Vente en ligne des 4 000 médicaments à prescription facultative

Le consommateur est choyé au détriment du malade  Abonné

Publié le 16/09/2013

DANS UNE DÉCISION rendue le 17 juillet dernier, le Conseil d’État annule l’article L. 5125-34 du Code de la Santé publique qui limitait la vente en ligne aux seuls médicaments en accès libre au comptoir de l’officine (soit 455 médicaments). Ce sont donc près de 4 000 médicaments à prescription facultative qui pourront être vendus sur internet.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte