Le commerce électronique de médicaments, dans les règles  Abonné

Publié le 07/03/2013

Seuls les médicaments non soumis à prescription médicale obligatoire sont commercialisables en ligne. Le site internet doit être rattaché obligatoirement à une officine de pharmacie et la cessation d’activité de l’officine entraîne la fermeture de son site internet. L’autorisation de création d’un site doit être sollicitée auprès de l’Agence régionale de santé (ARS) dont la pharmacie dépend. Le directeur général de l’ARS dispose d’un délai de deux mois pour répondre. S’il ne le fait pas, la demande est réputée acceptée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte