Humeur

L’aveu  Abonné

Publié le 19/02/2015

Je vous dois la vérité : je ne suis pas là. Je veux dire que je suis parti pour un pays lointain, ce qui, vous voudrez bien m’en accorder le crédit, ne m’empêche nullement d’écrire ces quelques lignes que je vous dois tous les jeudis. Il est inconvenant de se plaindre, mais, tout de même, vous ne pouvez pas imaginer comme c’est compliqué d’écrire sur le clavier anglais d’un ordinateur et comme c’est fastidieux de trouver les clés des accents aigus ou graves, des circonflexes, des majuscules et encore diverses difficultés techniques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte