L’arrêté de bonnes pratiques attaqué  Abonné

Publié le 12/09/2013

L’ARRÊTÉ de bonnes pratiques de dispensation des médicaments par voie électronique ne plaît pas à tout le monde. Pas moins de trois recours devant le Conseil d’État ont ainsi été déposés contre ce texte paru fin juin au « Journal officiel ». « Nous attendions avec impatience cette loi qui promettait de fournir le cadre juridique nécessaire au bon développement du marché de la vente en ligne de médicaments en France.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte