Vente en ligne de médicaments

L’ANEPF réclame une interdiction  Abonné

Publié le 13/12/2012

L’ASSOCIATION nationale des étudiants en pharmacie de France (ANEPF) affirme à son tour son opposition à la vente de médicaments sur Internet, qu’elle juge incompatible avec l’exécution intégrale de l’acte de dispensation pharmaceutique. Pour l’ANEPF, le maillage officinal est suffisant pour permettre à la population d’avoir accès aux médicaments facilement et la dispensation à domicile existe pour les personnes qui ne peuvent se déplacer. Elle souligne « un risque de concurrence inacceptable entre officines » et « une possible mise en difficulté du réseau ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte