La vente en ligne : un élément perturbateur  Abonné

Publié le 28/10/2013

Les syndicats continuent à affirmer leur hostilité à l’égard de la vente en ligne de médicaments. Pour Gilles Bonnefond, président de l’USPO, « la vente en ligne sera un élément perturbateur car elle correspondra à un affichage du prix le plus bas et à l’absence de conseil ». Il craint qu’Internet ne devienne un « lieu de publicité » pour les pharmacies, avec une différenciation sur les prix.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte