Vrai ou faux médicament ?

La réponse par SMS  Abonné

Par
Publié le 02/04/2015

75 milliards de dollars par an, voilà ce que représentait la vente de faux médicaments en 2013. Un fléau particulièrement présent sur le continent africain où la contrefaçon pharmaceutique cause des dégâts considérables. Incapable d’endiguer le commerce des « pharmacies gazon », le Ghana a choisi de développer une technologie - M-Pedigree - qui permet au client de vérifier, à l’aide de son portable, l’authenticité des médicaments achetés. Une vignette à gratter sur l’emballage du produit révèle un code à renvoyer par téléphone à un numéro gratuit.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte