La profession opposée au commerce électronique  Abonné

Publié le 10/01/2013

LE RÉSULTAT est sans appel : 80 % des officinaux disent « non » à la vente de médicaments sur Internet, selon l’enquête réalisée sur notre site Quotipharm.com*. Une pétition, accessible à l’adresse www.qdn.fr, a, elle, déjà recueilli près de 5 000 signatures. Dans leur grande majorité, les pharmaciens ne veulent pas du commerce en ligne de médicaments.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte