Le poids d’Internet dans la culture française

La meilleure et la pire des choses  Abonné

Publié le 19/10/2009
La remarquable étude publiée la semaine dernière par le ministère de la Culture et de la Communication (sous la direction d’Olivier Donnat) montre l’énorme importance acquise par Internet dans les choix culturels des Français. Quatre-vingt-trois pour cent de nos concitoyens disposent aujourd’hui d’un ordinateur à leur domicile. Et ils l’utilisent jusqu’à 24 heures par semaine. Ils y trouvent leur information et beaucoup de divertissements  : musique, cinéma, lecture. Faut-il s’en féliciter ?

RÉSISTER À INTERNET, c’est nier son époque. Comme il était absurde, il y a quelque dix ou vingt ans, de renoncer à la télévision, considérée par certains comme un instrument d’abrutissement des masses. Ce qu’elle peut être parfois, ou même souvent, mais ce qui ne l’empêche pas d’apporter au cœur du foyer information et distractions immédiates. Internet est devenu un moyen de communication instantanée et pratique. Les applications des logiciels sont infinies. On peut tout faire sur Internet, sans avoir besoin de sortir de chez soi.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte