Vente en ligne

La contestation se poursuit  Abonné

Par
Pascal MARIE -
Publié le 13/02/2020

Après les syndicats et l'Association nationale des étudiants en pharmacie de France (ANEPF), l'Académie nationale de pharmacie et le Conseil national de l'Ordre ont également exprimé leur opposition au projet de loi ASAP, qui prévoit d'assouplir les règles de la vente en ligne de médicaments sans ordonnance (voir notre article « abonné »).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte