Toujours pas de produits Pierre Fabre sur le net

Jacques Fabre : « nous nous battrons jusqu’au bout »  Abonné

Publié le 12/11/2009
Dernier épisode en date dans le combat que mène le groupe Pierre Fabre pour interdire la vente de ses produits de dermocosmétique sur internet, un récent arrêt de la Cour d’appel de Paris renvoie désormais à la Cour de justice des communautés européennes (CJCE) la question du caractère anticoncurrentiel de cette interdiction. Jacques Fabre, Directeur général de Pierre Fabre Dermocosmétique, explique au « Quotidien » les raisons qui poussent son groupe à poursuivre jusqu’au bout la procédure engagée.
Jacques Fabre : " Nous ne voyons pas en quoi notre position génère une restriction de concurrence "

Jacques Fabre : " Nous ne voyons pas en quoi notre position génère une restriction de concurrence "
Crédit photo : DR

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Êtes-vous satisfait de la décision de la Cour d’appel de Paris qui renvoie à la CJCE la question du caractère anticoncurrentiel de l’interdiction de vente de vos produits sur internet ?

JACQUES FABRE.- Nous sommes satisfaits de cette décision dans la mesure où la Cour semble accepter nos arguments dans le contentieux qui nous oppose à l’Autorité de la concurrence.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte