Internet et interprofessionnalité  Abonné

Publié le 30/01/2014

L’approche interprofessionnelle a pris en Auvergne la forme d’un service de télésurveillance des insuffisants cardiaques : Cardiauvergne. Une avancée technologique qui, selon François Maeder, président de l’URPS pharmaciens Auvergne, « n’a pas pour objectif de remplacer le face-à-face entre le patient et une équipe de soignants ». Car les nouvelles technologies ne visent qu’à améliorer la pertinence des soins et leur efficience sans jamais chercher à remplacer les professionnels de santé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte