« Éviter de banaliser l’acte de délivrance »  Abonné

Publié le 23/04/2015

Delphine Lajoie, titulaire de la pharmacie de Tohannic, à Vannes, dans le Morbihan, est satisfaite de l’usage qui est fait des étiquettes Posonet apposées aux médicaments avec les noms et traitements des patients.

« continuité du service »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte