Google et la vie privée

Du service à l’asservissement ?  Abonné

Publié le 09/12/2010
Entre veiller et surveiller, il y a une différence de préfixe. Allant bien au-delà de sa fonction
La France a demandé 1 017 fois à Google que lui soient communiquées des données personnelles

La France a demandé 1 017 fois à Google que lui soient communiquées des données personnelles
Crédit photo : dr

Latitude, un service pour localiser ses amis

Latitude, un service pour localiser ses amis
Crédit photo : dr

GOOGLE représente aujourd’hui 6,4 % du trafic Internet mondial et affiche une croissance supérieure à celle du Web. Un succès phénoménal battu en brèche sur deux points : sa situation croissante de monopole et ses capacités intrusives dans la vie privée des personnes et des entreprises. La question est de savoir si, en plus d’être omniprésent dans notre quotidien de travail et de loisirs, Google est aussi omnipotent en se servant davantage de nous qu’on ne s’en sert, et omniscient en sachant tout sur tout et sur tous.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte