Le site Doctipharma attaqué en justice

Du rififi sur la Toile  Abonné

Publié le 06/07/2015
Après le site 1001pharmacies.com, c’est au tour du portail Doctipharma de faire l’objet d’une plainte. L’Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO) l’a assigné en justice l’accusant de concurrence déloyale et de ne pas respecter les règles. Doctipharma peut-il être interdit ? « Le Quotidien » dresse un état des lieux de ce qu’il est possible de réaliser en matière de commerce en ligne de médicament.

LE SITE de vente de médicaments en ligne Doctipharma, du groupe Lagardère, est dans le viseur de la profession. L’Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO) a en effet assigné cette filiale de Doctissimo devant le tribunal de commerce de Nanterre. « Il s’agit de défendre les pharmaciens que nous représentons, et même si nous sommes confrontés à un géant de la communication, nous ne laisserons pas cette concurrence déloyale et irrespectueuse des règles s’installer », explique le président de l’UDGPO, Lucien Bennatan (voir également l’entretien ci-dessous).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte