Dix ans après la loi Kouchner

Du patient à l’auto-soignant  Abonné

Publié le 12/03/2012
Dix ans après la loi du 4 mars 2002 sur le droit des patients, ces derniers ont évolué et sont devenus plus actifs dans leur traitement. Cette évolution se fait parfois au détriment des professionnels de santé, dont l’expertise est remise en question. L’analyse d’un sociologue.

LA LOI DU 4 MARS 2002 relative au droit des malades et à la qualité du système de santé a mis l’accent sur la responsabilisation des patients. Mais, en parallèle, le comportement de ces derniers a changé. « Les patients sont davantage portés sur la critique des professionnels de santé, explique Frédéric Pierru, sociologue, chargé de recherche CNRS-IRISSO*. Ils arrivent armés de leur savoir pioché sur Internet et semblent de moins en moins faire confiance aux professionnels.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte