Des règles à harmoniser  Abonné

Publié le 13/11/2014

L’UN PEUT vendre des médicaments et l’autre pas. Tandis que Doctipharma a reçu l’autorisation, 1001pharmacies reste pour le moment sur la touche. Le médiatique fondateur de la plateforme 1001pharmacies, Cédric O’Neill, explique : « Nous avons quatre demandes en attente auprès des ARS concernées, mais aucune autorisation pour le moment. Ce que nous constatons avec regret c’est que nous n’avons pas le même son de cloche selon l’ARS qui s’occupe du dossier.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte