Des avancées majeures chez Phoenix  Abonné

Publié le 31/03/2014

Après un passage à vide pour le groupe allemand, entre crise financière et disparition brutale de son fondateur Adolf Merckle, Phoenix renaît de ses cendres. Le refinancement complet du groupe et la cession de ratiopharm à Teva en 2010, ont permis à la firme de reprendre pied. Son chiffre d’affaires net sur 9 mois, à fin octobre 2013, s’élève à 16,2 milliards d’euros, soit une progression de 2,8 % comparée à la même période en 2012. Un chiffre tiré vers le haut grâce aux résultats obtenus en Allemagne par le leader européen.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte