Coronavirus : « 20 minutes » pointe quelques rares abus de certains pharmaciens

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 19/02/2020

Après l'appel à témoignages lancé lundi, le quotidien « 20 minutes » livre les histoires de ses lecteurs : des abus rares - et condamnés par la profession - de la part de confrères qui « surfent sur l'inquiétude » face au Covid-19.

Des probiotiques, des plantes, des huiles essentielles, du Vicks Vaporub, des masques FFP1… Selon les témoignages de plusieurs lecteurs de « 20 minutes », voici les solutions proposées par certains pharmaciens pour prévenir une contamination par le coronavirus. Une pharmacie marseillaise a ainsi été pointée du doigt pour son affichette proposant un « traitement » composé notamment d'un complément alimentaire, Lactibiane Immuno. Une salariée aurait expliqué qu'il s'agissait simplement de « booster l'immunité » avec « des probiotiques et des plantes ». Contacté par « 20 minutes », le titulaire assure que cette affichette n'est pas de son fait mais vient d'une initiative d'une salariée « dans la folie autour du coronavirus ». Il a remercié le journal de l'avoir prévenu et indique avoir remplacé l'affichette abusive par un message de prévention contre « les virus hivernaux ».

D'autres lecteurs se sont offusqué qu'une pharmacie promeuve des produits de Puressentiel comme étant « efficaces contre le coronavirus » tout en augmentant le prix de vente, qu'une officine vende des masques FFP1 (anti-poussière) pour se protéger du coronavirus à un tarif « 400 % plus cher que le prix habituel » ou qu'un pharmacien conseille du Vicks Vaporub trois fois par jour associé à des inhalations d'huile essentielle d'eucalyptus.

Interrogé par le quotidien gratuit, le président du Conseil régional de l'Ordre des pharmaciens en PACA et en Corse, Stéphane Pichon, indique que l'instance intervient à chaque signalement de ce type : « À l’Ordre, nous sommes très vigilants contre le charlatanisme ou les fausses informations. » L'article se termine sur une note plus optimiste : « Ces abus restent rares dans les pharmacies françaises. De nombreux lecteurs (...) expliquent que leurs pharmaciens ont été rassurants. »


Source : lequotidiendupharmacien.fr