L’arrêté de bonnes pratiques de vente de médicaments sur Internet est paru

Commerce en ligne : mode d’emploi  Abonné

Publié le 27/06/2013
Après plusieurs mois d’attente, l’arrêté relatif aux bonnes pratiques de dispensation des médicaments par voie électronique vient d’être publié au « Journal officiel ». Identification des sites, fixation des prix, envoi des colis, spécialités concernées : le texte publié dimanche apporte toutes les réponses permettant la mise en œuvre dans les règles de cette nouvelle activité.
Les règles encadrant le commerce de médicaments sur Internet sont désormais connues

Les règles encadrant le commerce de médicaments sur Internet sont désormais connues
Crédit photo : phanie

• Qui pourra proposer des médicaments sur Internet ?

Seules les officines « de briques et de mortier » disposant d’une licence pourront créer leur site de vente à distance. « Le site Internet de la pharmacie est considéré comme le prolongement virtuel d’une officine de pharmacie autorisée et ouverte au public », peut-on ainsi lire dans l’arrêté publié le 23 juin. Il ne doit dépendre d’aucun financement émanant de laboratoires. Son autorisation d’ouverture est, quant à elle, décidée par le directeur général de l’agence régionale de santé (ARS) territorialement compétente.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte