Vente de médicaments sur Internet

Bientôt la fin de l’exception française ?  Abonné

Publié le 30/06/2011
Depuis l’arrêt DocMorris en 2003, la vente de médicaments sur Internet est une réalité dans 16 pays européens. Selon une étude Eurostaf, cette pratique arrivera en France à moyen terme. Même si le gouvernement s’y montre fort opposé, le sujet pourrait revenir à l’ordre du jour en 2012.

« EN FRANCE, il n’y a aucun cadre juridique sur la question. La vente de médicaments sur Internet n’est pas interdite, mais, de fait, il n’existe pas de site français proposant cette vente. » Cécile Gillet, expert du pôle agroalimentaire chez Eurostaf, est catégorique. Le canal de distribution est bien précisé, tout médicament doit être vendu par un pharmacien, mais il pourrait profiter du vide juridique pour user de cette pratique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte