Les monopoles attaqués

Bientôt des UberPharmaciens ?  Abonné

Publié le 29/06/2015

UNE DÉRÉGLEMENTATION peut en cacher une autre. C’est l’un des arguments utilisés par les taxis dans leur combat contre UberPOP, le service de transport entre particuliers développé par la société américaine Uber via son application pour téléphone mobile. Ce service, jugé d’ailleurs « illégal » par le gouvernement, remet carrément en cause le monopole dont bénéficient les taxis pour le transport des personnes. Et peut-être demain celui d’autres professions, comme celui des officines pour la vente de médicaments.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte