HUMEUR

Apéro gênant  Abonné

Publié le 20/05/2010

Comme son nom l’indique, l’apéritif n’a pour objectif qu’ouvrir l’appétit. La notion, soudain très contestée, d’« apéro géant » devrait donc être complétée par la notion de déjeuner (ou de dîner) pantagruélique. De sorte que les problèmes logistiques posés par l’apéro à la mode d’Internet me semblent dérisoires par rapport à l’organisation d’un repas servi à trente mille personnes. En seconde analyse, il apparaît que l’apéro géant, qu’on pourrait appeler aussi apéro gênant, est considéré comme une fin en soi.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte