E-santé

Amazon ferme son service de télémédecine

Par
Publié le 29/08/2022

Crédit photo : Amazon

Le géant de l’e-commerce abandonne Amazon Care, son service de santé en ligne dédié aux entreprises, qui fermera le 31 décembre 2022.

Lancé il y a trois ans seulement, Amazon Care va fermer à la fin de l'année 2022, a annoncé Neil Lindsay, vice-président senior d'Amazon Health Services. La raison : un manque de rentabilité du système, qui propose au personnel des entreprises des visites médicales numériques ou à domicile.

« Bien que nos membres aient apprécié de nombreux aspects d'Amazon Care, l'offre n'est pas assez complète pour les grandes entreprises que nous ciblons et n'allait pas rencontrer du succès à long terme », a indiqué Lindsay aux employés d'Amazon Health Services. Il s'est toutefois déclaré confiant malgré ce revers : « En tirant les leçons d'Amazon Care, nous continuerons à innover, à apprendre de nos clients et de nos partenaires industriels, et à remodeler le futur du système des soins de santé. »

Selon Paddy Padmanabhan, PDG de Damo consulting, une société de consulting spécialisée dans les soins de santé, « cette décision d'Amazon de jeter l'éponge semble donner raison à ceux qui pensaient que le secteur des soins de santé était trop complexe, même pour une entreprise comme Amazon ». En effet, il est difficile de réussir en tant que fournisseur autonome de soins primaires, même avec les capacités analytiques et financières d'Amazon. « Les soins primaires sont une activité déficitaire avec des remboursements le plus souvent faibles. Les entreprises sont jugées sur leur capacité à perdre moins d'argent que les établissements de santé. De plus, avec le marché du travail actuel, qui est très tendu, il a dû être extrêmement difficile pour Amazon de se développer », a-t-il poursuivi.

Ce n'est toutefois pas la fin des ambitions d'Amazon dans l'E-santé. La compagnie cherche toujours à investir le secteur. Fin juillet, Amazon avait acquis pour 3,9 milliards de dollars le réseau de soins privé One Medical, qui compte 200 cabinets médicaux et 767 000 membres et entreprises clientes. Le groupe de Jeff Bezos avait également signalé être intéressé par l'achat de Signify Health, une société de technologies et de services de santé à domicile. En 2020, le groupe avait également lancé la plateforme de livraison de médicaments sur ordonnance, Amazon Pharmacy.


Source : lequotidiendupharmacien.fr