Accidents médicamenteux : un régime défavorable aux victimes  Abonné

Publié le 12/03/2012

La loi du 4 mars 2002 a permis d’instaurer une indemnisation pour les victimes de dommages causés par certains produits de santé, en créant l’ONIAM*. Cependant, elle ne couvre par l’indemnisation des accidents médicamenteux, qui dépendent de la loi de 1998 relative à la responsabilité du fait des produits défectueux. Une loi beaucoup plus défavorable aux victimes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte