Médicaments sans ordonnance sur internet

9 pharmaciens sur 10 hostiles à la vente en ligne  Abonné

Publié le 07/03/2013
Autorisée pour les pharmaciens depuis le début de l’année, la vente en ligne de médicaments sans ordonnance ne séduit par les officinaux, bien au contraire. C’est ce que révèle l’enquête réalisée par Call Medi call pour « le Quotidien du pharmacien ».* Pas assez sécurisée et ne répondant pas à l’attente des consommateurs, ce mode de distribution des médicaments représente en outre pour eux une réelle menace pour le monopole pharmaceutique.

Crédit photo : S. TOUBON

DEPUIS la parution d’un décret au Journal officiel du 1er janvier 2013, les pharmaciens français sont autorisés à créer leur site internet de vente de médicaments. Ils peuvent y commercialiser des produits de prescription médicale facultative, à condition de respecter certaines règles (voir encadré). Si quelques officinaux se sont lancés dans l’aventure, comme la pharmacie de la Grâce de Dieu à Caen ou la pharmacie du Bizet à Villeneuve d’Ascq, la grande majorité des pharmaciens voient d’un mauvais œil cette évolution de la réglementation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte