Repères  Abonné

Publié le 23/04/2012

• Toute situation douloureuse, difficile à vivre ou taboue demande les mêmes ingrédients : discrétion, confidentialité, écoute, empathie et soutien.

• Le pharmacien doit toujours essayer de positiver, de se montrer rassurant dès que cela est possible. Si cela semble nécessaire, orienter en douceur vers le professionnel de santé spécialiste qui pourra répondre à l’attente du patient.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte