Repères  Abonné

Publié le 16/03/2015

Pendant toute la durée de vie du médicament à l’officine, le pharmacien doit pouvoir garantir sa bonne conservation :

- par une bonne cartographie de son enceinte en neuf points,

- par un enregistrement en continu en deux points de mesure de la température haute et basse,

- par la transmission de ces données dans le but de les archiver.

Un reporting doit être assuré 24 heures/24, et la conservation de l’historique pendant cinq ans doit préserver le titulaire de toute mise en cause.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 3162