Lutte contre la démarque inconnue

Que seront les antivols de demain ?  Abonné

Publié le 27/09/2010
Dès qu’il s’agit de vol, l’officine devient une boutique comme une autre. Quel pharmacien n’a pas surpris un de ses clients attraper un produit de parapharmacie et le glisser dans sa poche ? Pour lutter contre ce phénomène, les pharmacies s’équipent de plus en plus.

LE VOL s’inscrit dans une définition plus générale de la démarque inconnue : cette dernière étant définie comme la différence entre le stock théorique et le stock réel dans une officine, cette différence pouvant être due à des vols à l’étalage de clients, à des vols internes, à des erreurs de fournisseurs ou à des erreurs administratives. Les officines ne sont pas épargnées puisqu’on a évalué à 20 558 euros en moyenne en 2009 le montant de la démarque inconnue par pharmacie, soit 1,35 % du chiffre d’affaires en moyenne.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte