Jean-Charles Tellier,

Président de la section A de l’Ordre des pharmaciens  Abonné

Publié le 19/12/2011
Jean-Charles Tellier

Jean-Charles Tellier
Crédit photo : S TOUBON

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN - Alors qu’une nouvelle campagne Leclerc s’attaque aux médicaments, des officinaux réclament de pouvoir se battre à armes égales sur le terrain de la communication. Que répond l’Ordre ?

JEAN-CHARLES TELLIER - D’un côté, nous avons quelqu’un qui vend de la parapharmacie, et, en face, nous avons des pharmaciens, individuels ou groupés, chez lesquels il n’existe pas de politique générale des prix. J’ai donc du mal à imaginer une riposte à armes égales.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte